Les imaginations puissantes sont les plus malheureuses, parce qu’elles ont la faculté de revoir, san Lamartine Alphonse de

Ajouter un commentaire

Les imaginations puissantes sont les plus malheureuses, parce qu’ elles ont la faculté de revoir, sans avoir le don de ranimer.
Lettre, à M. le Comte d’Esgrigny, 4 octobre 1849
Citations de Alphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine

Laisser une réponse