Les hommes ne demandent à l’amitié, comme à l’amour, que d’apaiser en eux on ne sait quelle angoisse Géraldy Paul Lefèvre, dit Paul

1 Commentaire

Les hommes ne demandent à l’ amitié, comme à l’ amour, que d’ apaiser en eux on ne sait quelle angoisse, que d’ y flatter on ne sait quelle vanité.
L’Homme et l’Amour (1951)
Citations de Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy
Paul Lefèvre, dit Paul Géraldy

Une réponse à “Les hommes ne demandent à l’amitié, comme à l’amour, que d’apaiser en eux on ne sait quelle angoisse Géraldy Paul Lefèvre, dit Paul”

  1. dicocitations

    III • PAUL GERALDY « L’Homme et l’Amour », extraits :
    ( éditions Hachette, 1945 )

    • « Les hommes beaux les troublent peu. Ce n’est pas tant le mâle, en toi, que le maître, que le héros qui les a prises ».

    • « Ce que voudrait être l’amour, c’est l’amitié ».

    • « L’excellence, la rareté, c’est l’intelligence du cœur ».

    • « Sois honnête, mais défends-toi ! »

    • « Les femmes ne sont vertueuses, mais ce sont elles qui nous ont donné l’idée des vertus ».

    • « Elles ont horreur des disciplines et se rient des règles du jeu. Il leur manque un je-ne-sais-quoi de lié, de coordonné ».

    • « L’histoire d’un amour, c’est le drame de sa lutte contre le temps ».

    • « La solitude rend si fort ? Si faible aussi ! »

    • « On ne possède bien que ce que l’on partage ».

    • « Un grand amour est un miroir sans complaisance ».

    • « L’amour: un miroir qui d’abord nous reflète en beau, puis au vrai, enfin gauchis et déformés de caricaturale façon ».

    • « Si ta compagne avait été à la hauteur de ton désir, crois-tu que tu aurais été à la hauteur de ta compagne ? »

    • « Elle a besoin que tu sois fort. Sache que le talent le plus rare, les vertus les plus excellentes, ne remplaceront jamais pour elle ta force absente ».

    • « Tu vaux mieux que ce que tu es ».

    • « Apprends à cultiver en toi les qualités que tu te plains de ne pas trouver chez les autres ».

    • « Content de toi, tu serais moins mécontent d’elle ».

    • « L’amour de soi, de toutes les aventures du cœur, est la plus éprouvante et la plus pathétique ».

    Répondre

Laisser une réponse