Les chagrins sont des serviteurs obscurs, détestés, contre lesquels on lutte, sous l’empire de qui o Proust Marcel

Les chagrins sont des serviteurs obscurs, détestés, contre lesquels on lutte, sous l’empire de qui on tombe de plus en plus, des serviteurs atroces, impossibles à remplacer et qui par des voies souterraines nous mènent à la vérité et à la mort.
A la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé (1927)
Citations de Marcel Proust
Marcel Proust