Les bastes toutes violacées encore des anciennes vendanges s’entassaient au seuil des cuisines. Mauriac François

Les bastes toutes violacées encore des anciennes vendanges s’entassaient au seuil des cuisines.
Les Chemins de la mer (1939)
Citations de François Mauriac
François Mauriac