Le jeune homme s’y sentait plus gai, plus léger, il avait un peu l’impression de n’être plus le Sylv Van der Meersch Maxence

Ajouter un commentaire

Le jeune homme s’y sentait plus gai, plus léger, il avait un peu l’impression de n’être plus le Sylvain de tous les jours, mais le Sylvain que, tout petit, il pensait devenir avant que la vie lui eût à grandes bourrades enseigné sa dure loi.
La Maison dans la dune (1932)
Citations de Maxence Van der Meersch
Maxence Van der Meersch

Laisser une réponse