On avait l’impression de pénétrer dans les entrailles d’un formidable massif, d’un enchevêtrement de Van der Meersch Maxence

On avait l’impression de pénétrer dans les entrailles d’un formidable massif, d’un enchevêtrement de monts cyclopéens.
L’Elu (1936)
Citations de Maxence Van der Meersch
Maxence Van der Meersch

À lire aussi  Hier, visite d'un religieux ... Il me parle aussi des amitiés particulières dans l'ordre. On appelle Green Julien