La rose, vierge encor, se referme jalouse – Sur le frelon nacré qu’elle enivre en mourant. Musset Alfred de

1 Commentaire

La rose, vierge encor, se referme jalouse
Sur le frelon nacré qu’ elle enivre en mourant.
La Nuit de mai (1835)
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Une réponse à “La rose, vierge encor, se referme jalouse – Sur le frelon nacré qu’elle enivre en mourant. Musset Alfred de”

  1. Cochonfucius

    Mourir dans l'extase, pourquoi pas.

    Répondre

Laisser une réponse