L’homme ne s’aperçoit souvent que trop tard combien il a été aimé, combien il a montré d’oubli et d’ Jean-Paul Johann Paul Friedrich Richter, dit

Ajouter un commentaire

L’ homme ne s’ aperçoit souvent que trop tard combien il a été aimé, combien il a montré d’ oubli et d’ ingratitude; il ne comprend que trop tard la grandeur du coeur qu’ il a méconnu.
Pensées extraites de tous les ouvrages de Johann Paul Friedrich Richter dit Jean-Paul
Citations de Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean-Paul
Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean-Paul

Laisser une réponse