L’attente. Les pas légers. Puis les heures qui coulent fraîches comme un ruisseau entre les herbes s Saint-Exupéry Antoine de

L’attente. Les pas légers. Puis les heures qui coulent fraîches comme un ruisseau entre les herbes sur des cailloux blancs. Les sourires et les mots sans importance qui ont tellement d’importance. On écoute la musique du coeur : c’est joli pour qui sait entendre.
Bien sûr on veut beaucoup de choses. On veut cueillir tous les fruits et toutes les fleurs. On veut respirer toutes les prairies. On joue. Est-ce jouer ? On ne sait jamais où le jeu commence ni où il finit, mais on sait bien que l’on est tendre. Et l’on est heureux.
Lettres à l’inconnue (2008)
Citations de Antoine de Saint-Exupéry
Antoine de Saint-Exupéry

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.