Je ne savais pas que la douleur contient d’étranges labyrinthes, où je n’avais pas fini de marcher. Yourcenar Marguerite

Ajouter un commentaire

Je ne savais pas que la douleur contient d’ étranges labyrinthes, où je n’ avais pas fini de marcher.
Mémoires d’Hadrien (1951)
Citations de Marguerite Yourcenar
Marguerite Yourcenar

Laisser une réponse