Je ne crois pas en Dieu, j’abjure et je renie  –  Toute pensée, et quant à la vieille ironie,  –   Verlaine Paul

Je ne crois pas en Dieu, j’abjure et je renie – Toute pensée, et quant à la vieille ironie, – Verlaine Paul

Je ne crois pas en Dieu, j’ abjure et je renie
Toute pensée, et quant à la vieille ironie,
L’ amour, je voudrais bien qu’ on ne m’ en parlât plus.
Poèmes saturniens (1866), Mélancholia
Citations de Paul Verlaine
Paul Verlaine

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.