Je me laisse aller avec d’autant plus d’abandon à ma haine contre la Religion, que je sens que cette Ackermann Louise

Je me laisse aller avec d’autant plus d’abandon à ma haine contre la Religion, que je sens que cette haine est généreuse et qu’elle a ses racines dans les parties les plus élevées de mon être. C’est mon amour pour le bien, pour la justice et l’humanité, qui me rend hostile à ces monstruosités d’égoïsme et de fanatisme auxquelles tout dévot, s’il est conséquent avec lui-même, ne peut échapper.
Pensées d’une solitaire (1903)
Citations de Louise Ackermann
Louise Ackermann

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.