J’en suis venu à chanter mon mal et à le crier aux passants quelconques, pour appeler à moi la sympa Loti Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre

Ajouter un commentaire

J’ en suis venu à chanter mon mal et à le crier aux passants quelconques, pour appeler à moi la sympathie des inconnus les plus lointains; et à appeler à mesure que je pressens davantage la finale poussière.
Le Roman d’un enfant (1890), LIX
Citations de Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre Loti
Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre Loti

Laisser une réponse