Il y a une sorte de magie à observer l’être aimé sans qu’il en ait conscience, comme si sans le touc Capote Truman

Il y a une sorte de magie à observer l’être aimé sans qu’il en ait conscience, comme si sans le toucher on lui prenait la main et que l’on lise dans son coeur. Il s’offre ainsi ingénument, à croire que, de manière irrationnelle, il concilie toutes les qualités qu’on lui attribue à l’aveuglette, la pureté du coeur, la tendresse de l’enfance.
La Traversée de l’été (2005)
Citations de Truman Capote
Truman Capote

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.