Il y a deux chemins, poursuivit-il, l’un est court et droit, mais il ne mène nulle part, l’autre est Kertész Imre

Ajouter un commentaire

Il y a deux chemins, poursuivit-il, l’un est court et droit, mais il ne mène nulle part, l’autre est long et tortueux et on ne sait pas où il mène, mais en attendant, on sait au moins qu’on marche.
Le Refus (2001)
Citations de Imre Kertész
Imre Kertész

Laisser une réponse