Il va là où le chant ne manque jamais de souffle, là où le monde n’est plus qu’une seule note élémen Bobin Christian

Il va là où le chant ne manque jamais de souffle, là où le monde n’est plus qu’une seule note élémentaire tenue infiniment, une seule corde de lumière vibrant éternellement en tout, partout. Il disparaît de la ville.
Le Très-Bas (1992)
Citations de Christian Bobin
Christian Bobin

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.