Il me paraît absurde que les lois, qui sont l’expression de la volonté publique, qui détestent et pu Beccaria Cesare Bonesana, marquis de

Il me paraît absurde que les lois, qui sont l’expression de la volonté publique, qui détestent et punissent l’homicide, en commettent un elles-mêmes, et que pour éloigner les citoyens de l’assassinat, elles ordonnent un assassinat public.
Des délits et des peines (1764)
Citations de Cesare Bonesana, marquis de Beccaria
Cesare Bonesana, marquis de Beccaria

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.