Faire ses adieux. C’était le plus difficile : une fois dans un asile, on s’accoutume à la liberté q Coelho Paulo

Ajouter un commentaire

Faire ses adieux. C’était le plus difficile : une fois dans un asile, on s’accoutume à la liberté que procure l’univers de la folie, et on finit par prendre de mauvaises habitudes.
Veronika décide de mourir (1998)
Citations de Paulo Coelho
Paulo Coelho

Laisser une réponse