Entrainée vers lui par son coeur qui était vierge, et par son âme qui était vide, la chair conquise Maupassant Guy de

Ajouter un commentaire

Entrainée vers lui par son coeur qui était vierge, et par son âme qui était vide, la chair conquise par la lente domination des caresses, elle s’ attacha peu à peu comme s’ attachent les femmes tendres, qui aiment pour la première fois.
Fort comme la mort (1889)
Citations de Guy de Maupassant
Guy de Maupassant

Laisser une réponse