Eh bien! ne m’aimez pas; mais laissez-moi, méchante – Aimer et votre souffle, et votre voix vibra Karr Alphonse

Ajouter un commentaire

Eh bien! ne m’ aimez pas; mais laissez-moi, méchante
Aimer et votre souffle, et votre voix vibrante,
Comme j’ aime la fleur, comme l’ oiseau qui chante,
Et le bleu de vos yeux comme le bleu du ciel.
Les Femmes (1853)
Citations de Alphonse Karr
Alphonse Karr

Laisser une réponse