Edentés ou non, forts ou faibles, jeunes ou vieux, nos mères nous aiment. Et plus nous sommes faible Cohen Albert

Ajouter un commentaire

Edentés ou non, forts ou faibles, jeunes ou vieux, nos mères nous aiment. Et plus nous sommes faibles et plus elles nous aiment. Amour de nos mères, à nul autre pareil.
Le livre de ma mère (1954)
Citations de Albert Cohen
Albert Cohen

Laisser une réponse