Du temps de Charlemagne, on était obligé, sous de grandes peines, de se rendre à la convocation pour Montesquieu Charles de Secondat, baron de

Du temps de Charlemagne, on était obligé, sous de grandes peines, de se rendre à la convocation pour quelque guerre que ce fût.
De l’esprit des lois (1748)
Citations de Charles de Secondat, baron de Montesquieu
Charles de Secondat, baron de Montesquieu