Dans les temps de peu de croyance, où les religions à force de fautes ont fini par ébranler Dieu dan Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Dans les temps de peu de croyance, où les religions à force de fautes ont fini par ébranler Dieu dans l’ âme humaine, le premier devoir du penseur, c’ est de faire des actions affirmantes.
Philosophie prose
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse