Certaines douleurs sont comme des portes hautes; il n’y a que les grands fronts qui s’y meurtrissent Boucher Henri

Ajouter un commentaire

Certaines douleurs sont comme des portes hautes; il n’ y a que les grands fronts qui s’ y meurtrissent.
Pensées et réflexions (1866)
Citations de Henri Boucher
Henri Boucher

Laisser une réponse