L’âme qui s’abandonne à l’approfondissement de la nature ne connaît bientôt plus que deux états: l’é Boucher Henri

Ajouter un commentaire

L’ âme qui s’ abandonne à l’ approfondissement de la nature ne connaît bientôt plus que deux états: l’ épouvante et l’ extase.
Pensées et réflexions (1866)
Citations de Henri Boucher
Henri Boucher

Laisser une réponse