Ce qui est digéré n’est pas perdu. Balzac Honoré de