Ce que disait ce coeur, c’était une fureur impotente et passionnée, comme un sanglot de vieille vict Michon Pierre

Ce que disait ce coeur, c’était une fureur impotente et passionnée, comme un sanglot de vieille victime tenant à merci son bourreau, imaginant avec une défaillance d’amoureux qu’il va employer à se venger les brodequins et les poucettes dans lesquels il a si longtemps gémi, mais il ne sait pas s’en servir, ses mains exaltées tremblent et dans cet émoi les outils tombent, s’éparpillent, en vain il s’emporte et hurle sous l’oeil du bourreau impavide.
Vies minuscules (1984)
Citations de Pierre Michon
Pierre Michon