C’était la main sèche de la malchance qui condamne, depuis toujours, des générations entières à n’êt Gaudé Laurent

Ajouter un commentaire

C’était la main sèche de la malchance qui condamne, depuis toujours, des générations entières à n’être que des culs-terreux qui vivent et crèvent sous le soleil, dans ce pays où les oliviers sont plus choyés que les hommes.
Le Soleil des Scorta (2004)
Citations de Laurent Gaudé
Laurent Gaudé

Laisser une réponse