Vous savez, mon ami, que, pour les esprits pensifs, toutes les parties de la nature, même les plus d Hugo Victor

Vous savez, mon ami, que, pour les esprits pensifs, toutes les parties de la nature, même les plus disparates au premier coup d’oeil, se rattachent entre elles par une foule d’harmonies secrètes, fils invisibles de la création que le contemplateur aperçoit, qui font du grand tout un inextricable réseau vivant d’une seule vie, nourri d’une seule sève, un dans la variété, et qui sont, pour ainsi parler, les racines mêmes de l’être. Ainsi, pour moi, il y a une harmonie entre le chêne et le granit, qui éveillent, l’un dans l’ordre végétal, l’autre dans la région minérale, les mêmes idées que le lion et l’aigle entre les animaux, puissance, grandeur, force, excellence.
En voyage, tome II (1910)
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.