Vous me direz que je veux donc vivre éternellement ; point du tout : mais si on m’avait demandé mon Sévigné Marie de Rabutin-Chantal, marquise de

Vous me direz que je veux donc vivre éternellement ; point du tout : mais si on m’avait demandé mon avis, j’aurais bien aimé à mourir entre les bras de ma nourrice ; cela m’aurait ôté bien des ennuis, et m’aurait donné le ciel bien sûrement et bien aisément.
Lettres (1646-1696), à Madame de Grignan, 16 mars 1672
Citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné
Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.