Une fois prononcé, le mot demeure suspendu dans l’air, dansant devant moi, et comme il l’avait reçu Maurier Daphne du

Une fois prononcé, le mot demeure suspendu dans l’air, dansant devant moi, et comme il l’avait reçu en silence sans y répondre, le mot s’élargit, devenant quelque chose des sinistre et de dangereux, un terme défendu, anormal. Et je ne pourrais pas le reprendre, je ne pourrais jamais
Rebecca (1938)
Citations de Daphne du Maurier
Daphne du Maurier