ue Dieu vous garde du feu, du couteau, de la littérature contemporaine et de la rancune des mauvais Bloy Léon

Ajouter un commentaire

ue Dieu vous garde du feu, du couteau, de la littérature contemporaine et de la rancune des mauvais morts.
La Femme pauvre (1887), Dédicace
Citations de Léon Bloy
Léon Bloy

Laisser une réponse