Tu sais, il faudrait écrire une étude sur le désespoir dans les camps. Il y a le désespoir qui t’écr Grossman Vassili

Tu sais, il faudrait écrire une étude sur le désespoir dans les camps. Il y a le désespoir qui t’écrases, il y a celui qui se jette sur toi à l’improviste, il y a celuI qui t’étouffe, qui ne te permet plus de respirer. Et puis il y a celui qui ne t’écrase pas et ne t’étouffe pas; c’est celui qui déchire l’homme de l’intérieur, comme les monstres des profondeurs qu’on remonte à la surface de l’océan.
Vie et Destin (1980)
Citations de Vassili Grossman
Vassili Grossman

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.