Toute dictature brûle d’abord les livres, car un peuple qui ne lit pas est servile. La force ne s’im Guilleaumes Bernard Willems-Diriken, dit Romain

Ajouter un commentaire

Toute dictature brûle d’ abord les livres, car un peuple qui ne lit pas est servile. La force ne s’ impose pas toujours pour y parvenir: regardez nos «démocraties»…
Le Bûcher des Illusions, Impertinences (2004)
Citations de Bernard Willems-Diriken, dit Romain Guilleaumes
Bernard Willems-Diriken, dit Romain Guilleaumes

Laisser une réponse