Tout son être respirait un bizarre mélange de fougue et de nonchaloir. Gide André

Tout son être respirait un bizarre mélange de fougue et de nonchaloir.
Si le grain ne meurt (1926)
Citations de André Gide
André Gide

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.