Terminée cette guerre qui paraissait ne devoir jamais finir, cette guerre qu’elle n’avait pas souhai Mitchell Margaret Munnerlyn

Terminée cette guerre qui paraissait ne devoir jamais finir, cette guerre qu’elle n’avait pas souhaitée, qui avait tranché sa vie en deux d’une coupure si nette qu’elle avait peine à se souvenir des jours faciles d’autrefois.
Autant en emporte le vent (1936)
Citations de Margaret Munnerlyn Mitchell
Margaret Munnerlyn Mitchell

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.