Qui ne voit que j’ai pris une route par laquelle, sans cesse et sans travail, j’irai autant qu’il y Montaigne Michel Eyquem de

Ajouter un commentaire

Qui ne voit que j’ ai pris une route par laquelle, sans cesse et sans travail, j’ irai autant qu’ il y aura d’ encre et de papier au monde?
Essais, III, 9, De la vanité
Citations de Michel Eyquem de Montaigne
Michel Eyquem de Montaigne

Laisser une réponse