Il me semble que, considérant la faiblesse de notre vie, et à combien d’écueils ordinaires et nature Montaigne Michel Eyquem de

Il me semble que, considérant la faiblesse de notre vie, et à combien d’écueils ordinaires et naturels elle est exposée, on n’en devrait pas faire si grande part à la naissance, à l’oisiveté et à l’apprentissage.
Essais, I, 57
Citations de Michel de Montaigne
Michel de Montaigne