Quand on se méfie de la pauvreté de sa vie intérieure, il faut emporter de bons livres : on pourra t Tesson Sylvain

Ajouter un commentaire

Quand on se méfie de la pauvreté de sa vie intérieure, il faut emporter de bons livres : on pourra toujours remplir son propre vide.
Dans les forêts de Sibérie (2011)
Citations de Sylvain Tesson
Sylvain Tesson

Laisser une réponse