Quand je quittai la geôle où l’amour me retint tant d’années pour me gouverner à son caprice, ce ser Pétrarque François

Ajouter un commentaire

Quand je quittai la geôle où l’ amour me retint tant d’ années pour me gouverner à son caprice, ce serait un discours bien long que de conter à quel point me déplut ma liberté nouvelle.
Citations de François Pétrarque
François Pétrarque

Laisser une réponse