Peu satisfait du train que prennent tes affaires, – Considère l’état où sont celles d’autrui; – Caton Denys

Ajouter un commentaire

Peu satisfait du train que prennent tes affaires,
Considère l’ état où sont celles d’ autrui;
S’ il a des revers moins contraires,
Si tu dois l’ estimer plus malheureux que lui.
Distiques de Caton, Livre quatrième, XXXII
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse