Papa est toujours sur sa planète. J’essaye de le faire rire en imitant le singe heureux de retrouver Paris Gilles

Papa est toujours sur sa planète. J’essaye de le faire rire en imitant le singe heureux de retrouver la jungle. Il dit « non » avec sa tête. Bon. Sur sa planète, on ne rit pas. Alors je m’approche de lui et je lui prends sa main dans laquelle je dépose un baiser d’amour. Rien à voir avec la langue de Franklin. On fait ça le dimanche quand on regarde des DVD à la télé. Entre deux films, papa et moi on dépose des baisers d’amour au creux des mains. Je me suis assis sur mes talons, la tête sur les jambes, et j’attends qu’il me caresse la tête. Je suis prêt à rester des heures. Je veux juste qu’il abandonne un instant sa planète pour la mienne. Et sa main, un peu hésitante, se pose sur mes cheveux, ses yeux gris laissent sortir la tempête, de grosses gouttes qui me tombent dessus et coulent sur mes joues, comme si on pleurait tous les deux, un goût de mer chaude, sans le sable et les transats bleu et blanc.
Au pays des kangourous (2012)
Citations de Gilles Paris
Gilles Paris

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.