Oui, oui, je vous comprends, j’approuve votre présence à la mosquée ; on ne peut pas être sublime au Kateb Yacine

Oui, oui, je vous comprends, j’approuve votre présence à la mosquée ; on ne peut pas être sublime au domicile conjugal, on a besoin de se prosterner avec des inconnus, de se subtiliser dans la solitude collective du temple.
Nedjma (1956)
Citations de Yacine Kateb
Yacine Kateb