On ne laisse plus aux idées le temps d’aller au bout de leur croissance, de leur efflorescence. Nous Nyssen Hubert

Ajouter un commentaire

On ne laisse plus aux idées le temps d’ aller au bout de leur croissance, de leur efflorescence. Nous nous faisons illusion par quelques-unes que nous disposons, telles des fleurs coupées, dans un vase sur la table du salon.
A l’ombre de mes propos, journal de l’année 2009 (2010)
Citations de Hubert Nyssen
Hubert Nyssen

Laisser une réponse