On meurt comme on s’exile, rêvant de paix et de richesses, mais le coeur gros de son pays natal. Trudel Sylvain

Ajouter un commentaire

On meurt comme on s’ exile, rêvant de paix et de richesses, mais le coeur gros de son pays natal.
Du mercure sous la langue (2001)
Citations de Sylvain Trudel
Sylvain Trudel

Laisser une réponse