On devrait pouvoir se laisser bercer, sans conscience du temps, au fil des jours, abandonné comme un Brink André

Ajouter un commentaire

On devrait pouvoir se laisser bercer, sans conscience du temps, au fil des jours, abandonné comme une algue devant la marée, mais on est toujours balayé, emmené au large.
Un instant dans le vent (1976)
Citations de André Brink
André Brink

Laisser une réponse