Oh, il est trop tard pour revenir sur ses pas, derrière lui le grondement de la multitude qui le sui Buzzati Dino

Ajouter un commentaire

Oh, il est trop tard pour revenir sur ses pas, derrière lui le grondement de la multitude qui le suit, poussée par la même illusion, mais encore invisible sur la route blanche et déserte.
Le Désert des Tartares (1949)
Citations de Dino Buzzati
Dino Buzzati

Laisser une réponse