Nous sommes pressés parce que nous n’avons pas le temps, et, paradoxalement, nous n’avons pas le tem Moravia Alberto

Ajouter un commentaire

Nous sommes pressés parce que nous n’ avons pas le temps, et, paradoxalement, nous n’ avons pas le temps parce que nous voyageons en voiture. Si nous allions à pied, nous aurions plus de temps et ne serions pas pressés.
Lettres du Sahara (1981)
Citations de Alberto Moravia
Alberto Moravia

Laisser une réponse