Nous nous émerveillons quelquefois des peuples indiens qui s’envoient des messages de fumée ; nos le Lichtenberg Georg Christoph

Nous nous émerveillons quelquefois des peuples indiens qui s’envoient des messages de fumée ; nos lettres sont-elles autre chose qu’une vapeur s’alignant et qui, quand on en sait reconnaître les ombres, forme certains livres ?
Pensées (1999)
Citations de Georg Christoph Lichtenberg
Georg Christoph Lichtenberg

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.