Mes pas ont retrouvé la vallée de l’enfance ;
la cavée était vide et les monts dénudés.
Meyer Conrad Ferdinand

Ajouter un commentaire

Mes pas ont retrouvé la vallée de l’ enfance ;
la cavée était vide et les monts dénudés.
O bois dont je rêvais, crêts assombris de hêtres,
le soleil garde seul son âge et sa beauté.
Le soleil garde seul
Citations de Conrad Ferdinand Meyer
Conrad Ferdinand Meyer

Laisser une réponse